La loi avenir professionnel du 5 septembre 2018 a permis d’aménager et d’encadrer la réalisation des entretiens professionnels dans les entreprises. Ces dernières ont désormais l’obligation d’informer les salariés sur les moyens mis à leur disposition pour se former.

Pour accompagner les sociétés dans ce nouvel exercice, les Opérateurs de Compétences (OPCO) proposent des outils et des aides spécifiques. Cyrille Simminger, Directeur Opcalia Auvergne Rhône-Alpes, nous éclaire sur le champ d’actions de ces acteurs de la formation professionnelle.

Comment les Opérateurs de Compétences (OPCO) peuvent aider les entreprises à gérer les entretiens professionnels ?

Les OPCO accompagnent gratuitement les entreprises de moins de 50 salariés sur les questions de formation professionnelle. Ils améliorent par exemple l’information et l’accès des salariés à la formation professionnelle, tout en aidant les entreprises à bien définir leurs besoins en la matière.

Un OPCO peut également accompagner une TPE ou une PME dans la gestion des entretiens professionnels, en fournissant notamment des trames d’entretien et en co-construisant des plans de financement avec les services RH pour les formations des salariés.

Comment bien gérer un entretien professionnel ?

Tout d’abord, il est essentiel de s’organiser et de s’équiper. Un logiciel RH permet par exemple de structurer et d’automatiser la gestion de l’entretien professionnel. Il facilite l’identification des salariés concernés, centralise les informations relatives aux formations suivies et à l’évolution de la rémunération, émet des alertes automatiques pour rappeler aux managers de réaliser l’entretien avant la date butoir, etc.

Ce type d’outils donne l’opportunité aux salariés et à leurs managers de préparer les entretiens dans de bonnes conditions et de pouvoir vraiment se focaliser sur le contenu du rendez-vous.

Quels types de formations peuvent-être valorisés dans l’entretien professionnel ?

Une formation ne se déroule pas toujours dans une salle, avec un formateur. Elle est protéiforme. L’entretien professionnel est bien plus qu’une simple obligation légale, c’est surtout une opportunité d’alimenter le plan de compétences de l’entreprise.

On peut par exemple y valoriser les formations informelles réalisées au sein de l’entreprise et qui contribuent à la montée en compétences des collaborateurs : mentorat ou peer mentoring, interventions ponctuelles d’experts externes, MOOC…

Quels points de vigilance peuvent survenir à l’occasion des entretiens professionnels ?

Certains signaux doivent vous alerter et plus spécifiquement les salariés qui refusent des formations. Ces refus peuvent être le signe d’un collaborateur désengagé ou en peine, une fracture face au numérique…

 

Pour aller plus loin :

Téléchargez nos grilles d'entretiens personnalisables