Pourquoi est-ce que Lucca ne développe pas de logiciel de paie ?

508

Pourquoi Lucca ne conçoit-il pas sa propre application de gestion de paie ? Nos clients, nos prospects parfois même nos collaborateurs nous posent régulièrement cette question, d’autant que certains acteurs du monde de la paie proposent des modules RH.

La raison est simple : nous sommes convaincus que cela entraînerait plus d’inconvénients que d’avantages. 

En voici les trois raisons principales :

1.  La paie et le SIRH n’ont pas le même rapport au temps.

La paie est un processus ponctuel qui repose sur une logique rétrospective là où le SIRH obéit à une logique dynamique et prospective

Cette phrase peut paraître abstraite, mais elle résume, de façon très simple, une différence de taille entre le fonctionnement de la paie et celui du SIRH. 

Une fois par mois, le gestionnaire de paie fige les données RH pour les traiter en paie. A contrario, le SIRH n’est jamais figé.  De nouvelles données sont continuellement saisies et souvent en avance. Des absences sont posées pour de futurs congés, les informations administratives sont mises à jour pour la prochaine paie, on prépare l’arrivée de futurs collaborateurs …

Pour résumer simplement le processus de la paie, il est nécessaire à un instant T, de figer des éléments issus d’un SIRH en perpétuel mouvement. C’est précisément l’opposition de ces deux logiques qui rend l’intégration si difficile même avec une solution tout intégrée. 

2. Une paie, c’est national 

Un SIRH a pour principal défi de dématérialiser des processus (une demande de congés par exemple) qui sont finalement assez similaires d’un pays à un autre. Alors qu’un logiciel de paie doit être capable de prendre en compte des paramètres réglementaires, sociaux, fiscaux qui n’ont souvent rien à voir d’un pays à un autre. 

C’est la raison pour laquelle il n’existe quasiment aucun logiciel de paie pouvant traiter les spécificités de plusieurs pays.

Ainsi, l’utilisation d’une solution intégrée Paie et SIRH posera des problèmes pour les groupes voulant se développer à l’international.

3. Un SIRH et une paie ne sont pas conçus pour les mêmes utilisateurs

Un logiciel de paie et un SIRH ne s’adressent pas aux mêmes utilisateurs. Une paie est utilisée par des professionnels : les gestionnaires de paie. Ces experts sont formés à son utilisation et attendent d’abord que le logiciel réponde à leurs impératifs de sécurité et de conformité légale.

L’ergonomie n‘est donc pas un critère clé pour un logiciel de paie.

C’est tout le contraire avec un SIRH car celui-ci est utilisé par l’ensemble des collaborateurs de l’entreprise. Par exemple, chez Lucca, nous comptons 3 700 clients, soit plus de 600 000 utilisateurs finaux qui n’ont pour la plupart jamais été formés à nos applications. Pourtant ils y accèdent tous les jours pour poser un congé, saisir leur temps, consulter leur évolution salariale, sans déranger leur service RH. L’ergonomie est donc critique.

L’ambition de Lucca n’est donc pas d’éditer un logiciel de paie, mais de concevoir des intégrations techniques avancées avec les solutions de paie du marché, ainsi que d’établir des partenariats avec des prestataires de paie qui maîtrisent nos solutions.

Pour en savoir plus, vous pouvez écouter notre Président, Gilles Satgé, qui parle dans le replay de ce webinar, des rapports entre une paie et un SIRH, et plus généralement du marché de la paie en France et des stratégies de ses principaux acteurs.

2 commentaires

  1. Bonjour,
    C’est avec grand intérêt que j’ai pris connaissance de votre Newsletter et en particulier sur le point de la gestion de la paie et des questions liées à l’externalisation.
    Nous sommes client LUCCA et nous avons un projet en cours d’étude pour externaliser notre gestion administrative de la paie.
    Le WEBINAIR et l’accès au livre blanc m’a permis de conforter ma réflexion.
    Nous avons déjà consulté 3 prestataires mais la décision n’est pas encore arrêtée.
    Serait il possible que vous me contactiez pour pouvoir échanger avec vous sur ce sujet ?
    Vous remerciant par avance pour votre retour.
    Cordialement

Laisser un commentaire