Une année dans la vie des Luccasiens

77

Lorsque le Luccasien n’est pas en train de réfléchir à la prochaine évolution des produits, il se consacre à la vie de la tribu. Nous n’arrivons pas à rester plus de 2 minutes tranquilles sans nous lancer dans de nouveaux projets ou partir dans de nouvelles aventures. Alors qu’avons-nous accompli ?

Nous avons financé notre hypercroissance

Si vous avez lu la tribune de Gilles Satgé dans Maddyness, vous n’êtes pas sans savoir que nous réinvestissons chaque centime gagné. Mais cette année, nous avons eu besoin de plus. Plus pour recruter, plus pour préparer la croissance de demain.

 

Pour soutenir cette ambition, nous avons contracté un emprunt obligataire à hauteur de 750 000 euros, de quoi faire grossir nos rangs.

Nous avons déménagé

C’est mathématique : plus de luccasiens, c’est moins de place. En juillet, Nantes et Paris déménageaient donc quasi simultanément pour des espaces plus grands et surtout ni gris, ni moches, ni tristes. Esprit intimiste/cocooning chic sur la Butte aux Cailles et (Luc)cabane dans les arbres dans le Quartier de la Création nantaise.

 Deux lieux, deux ambiances, deux crémaillères.

Nous avons cultivé les liens

Trois jours, c’est le temps que dure un séminaire Lucca. Trois jours pour bosser (un peu) et décompresser (beaucoup). Trois jours pour nous rassembler et prendre du recul sur ce que nous faisons, pourquoi et comment nous le faisons. Mais surtout trois jours pour réfléchir à ce que la tribu signifie pour nous et comment en conserver l’état d’esprit.

Nous avons co-construit

La culture Lucca se nourrit d’expériences. Ratées, embryonnaires ou couronnées de succès, ce n’est pas le sujet. Nous cherchons avant tout à favoriser l’intelligence collective. Pour ça, nous avons le LuccaVenture.

Le LuccaVenture s’inspire du “projet 20%” de Google. L’objectif est de rassembler les Luccasiens issus des différentes équipes pour les faire phosphorer autour de projets communs.

Si tout le monde peut proposer une initiative, seule une poignée est élue. Cette étape de sélection franchie, les collaborateurs peuvent alors y consacrer leurs jeudis après-midi.

Quelques réalisations depuis la mise en place des LuccaVenture :

  • Lucca Faces, une application pour apprendre le nom de ses collègues tout en s’amusant
  • Lucca Speak, le glossaire pour se familiariser avec les expressions propres au langage Luccasien
  • le prototypage d’un chatbot vocal connecté à Figgo pour poser ses congés même sous la douche
  • l’organisation d’une greenweek en simultané sur Nantes et Paris, histoire d’apprendre à consommer de manière plus réfléchie

Pour en savoir plus sur l’apprentissage continu, Anaïs a publié un article dans Medium que nous vous recommandons chaudement.

Céline - Content & Communication manager
Diplômée d'un DESS de Communication Politique, Céline a passé 8 ans en agences de relations publiques parisiennes avant de s'installer à Nantes en 2012. Depuis 3 ans, elle était Chargée de marketing et de communication pour un intégrateur ERP / SIRH.

Laisser un commentaire