Timmi Project fait peau neuve

164

Une gestion d’affaires efficace réconcilie deux points de vue : celui de la Direction Financière, et celui de la Direction des Opérations. En pratique, il faut parvenir à combiner la reconnaissance du chiffre d’affaires à l’avancement avec des indicateurs de suivi opérationnel qui permettent de mettre en évidence les bonnes pratiques, comme par exemple facturer dans les temps, ou identifier les dépassements au plus vite.

Dans cette nouvelle mouture de Timmi Project, nous nous sommes inspirés des meilleures pratiques des grands cabinets de conseil pour adopter un suivi en prix de vente standard (plutôt qu’un suivi de la marge). Cette méthode de valorisation permet de dégager des indicateurs de performance davantage orientés vers la vente, et donc plus actionnables (au sens où ils invitent à l’action attendue par le responsable de projets).

Nous avons dégagé trois indicateurs de performance de la gestion de projets :

  • Le dépassement, qui représente la valeur en prix de vente standard du dépassement envisagé, et donc le montant de l’avenant qu’il faut parvenir à négocier avec le client.
  • L’encours net des factures déjà émises, qui correspond à la valeur déjà produite et qui n’est pas encore facturée.
  • Le taux de recouvrement, qui indique le ratio entre les ressources consommées en prix de vente standard, et le prix de vente effectif du projet, donc mesurant sa performance globale 

Une saine gestion de projets consiste donc à :

  • Réduire les dépassements, en gérant plus efficacement le périmètre du projet ou en parvenant à les refacturer au client.
  • Réduire l’encours en facturant promptement les prestations déjà réalisées.
  • Maximiser le taux de recouvrement, en limitant la remise commerciale ainsi que les dépassements.

En définitive, cette évolution de Timmi Project fait la preuve qu’une gestion d’affaires peut être à la fois utile et simple, et réconcilier Direction Financière et Direction des Opérations.

Diplômé de l’ESCP Europe, Benoît est arrivé chez Lucca en 2014 après avoir fait quelques incursions professionnelles dans le webmarketing. Il est également développeur PHP à ses heures perdues, doublé d’un joueur acharné de jeux vidéo à ses heures restantes.

Laisser un commentaire