Guide pratique : 10 conseils pour bien gérer vos notes de frais et gagner en productivité

QVT

QVT : 6 exemples d’actions pour vous inspirer en 2023

Temps de lecture : 4 minutes

Chaque année, les Awards du bien-être au travail, organisés par Lucca, mettent en lumière les meilleures initiatives QVCT réalisées par des entreprises de toute taille et de différents secteurs.

Améliorer la collaboration des équipes, adopter de nouveaux modes d’organisation ou encore favoriser la diversité et l’inclusion, nous vous partageons quelques exemples d’actions QVT concrètes et éprouvées à appliquer au sein de votre entreprise. 

Sommaire de l'article

Sonder et impliquer les salariés avant d’agir

Connaître les attentes des collaborateurs

Avant de vous lancer tête baissée dans la mise en place d’actions pour une meilleure qualité de vie au travail, commencez par interroger vos salariés sur leurs attentes. Vous serez alors certains d’aller dans le bon sens.

Bonne pratique : notre guide « Les bonnes questions font les bonnes actions » vous fournit les clés pour poser les bonnes questions à vos collaborateurs par typologie de besoins et pour agir en conséquence :

Engager toute l’entreprise dans la démarche QVT

La QVT est l’affaire de tous. Nous vous conseillons fortement de faire participer vos collaborateurs dans l’élaboration de votre plan d’actions pour que la démarche soit comprise et colle aux attentes de chacun. C’est d’ailleurs grâce à cette implication que naissent généralement les meilleures initiatives QVT.

L’entreprise BioLogic l’a bien compris et a formalisé deux moments d’échange avec l’ensemble de ses salariés : 

  • les « Relais Bloom » pour réfléchir aux thématiques à aborder dans les sondages RH (via Poplee engagement) ;
  • les « Bloom Moments » pour définir les actions à engager, par service, en fonction des résultats obtenus. 

Des exemples d’actions QVT qui changent du panier de fruits

Une fois le diagnostic posé, c’est le moment de réfléchir à la mise en place d’actions QVT en cohérence avec les axes d’amélioration identifiés. 

1. Créer du lien et améliorer la collaboration

Pour renforcer la cohésion d’équipe et les relations managériales, la Banque Postale propose à ses équipes d’utiliser des « cartes d’actions » tout au long de l’année. Le principe : chaque équipe pioche ou sélectionne une carte par semaine, sur laquelle sont indiqués une action à réaliser, comment y parvenir et son objectif. L’action peut consister à remercier un collègue, ou à déjeuner en tête à tête avec un collaborateur par exemple.

Dans les entités testeuses, on constate un réel engouement depuis leur mise en place :

  • les managers sont ravis de pouvoir « piocher » dans un catalogue d’actions faciles à mettre en place ;
  • les collaborateurs découvrent leur manager sous un autre angle, se sentent reconnus et s’ouvrent davantage à leurs collègues grâce à ces actions fédératrices.

2. Fédérer et motiver les équipes autour d’un objectif commun

Le centre hospitalier du bassin de Thau a souhaité mobiliser l’ensemble du personnel soignant sur la préparation de de la visite de la Haute Autorité de Santé (un audit important pour le centre hospitalier) avec une approche décalée pour motiver les équipes. De là est né le projet Hop’stars, une parodie de « Popstars » sous la forme d’une mini-série de vidéos décalées, diffusées auprès du personnel médical, incluant des auditions fictives et le tournage d’un clip, tiré d’une reprise de la chanson « Toutes les femmes de ta vie », devenue « La Certif’, c’est parti ». Ce projet a également permis d’identifier un « noyau dur » de talents au sein des équipes capable de mobiliser leurs collègues avec de nouveaux formats de communication et de faire ainsi évoluer les modes de communication internes.

3. Développer la culture apprenante

Pour favoriser la montée en compétences et fidéliser ses collaborateurs, iAdvize a lancé les « Learning expeditions ». Le principe est d’envoyer des groupes de salariés dans ses bureaux à Boston aux Etats-Unis, mais également chez des clients, pour les confronter à d’autres cultures et d’autres manières de travailler. Résultat : l’entreprise a constaté une hausse de 3 points de son Employee Net Promoter Score (eNPS) lors de sa dernière enquête semestrielle d’engagement. 

A terme, l’entreprise souhaite intégrer la learning expedition dans le processus d’onboarding de chaque nouveau collaborateur.

4. Initier de nouveaux modes d’organisation

L’aide à domicile se confronte à de nombreuses difficultés parmi lesquelles l’absentéisme, le turn-over, la démotivation au travail et les horaires contraignants. Face à ces obstacles, l’Adar Flandre maritime a repensé toute son organisation en s’inspirant du modèle « Buurtzorg », né aux Pays-Bas.

L’association de 350 salariés a transformé la moitié de ses effectifs en 20 équipes autonomes, chacune autour d’un secteur géographique d’intervention. 

Les membres de l’équipe s’engagent entre eux à se remplacer en cas d’absence et des temps de coordination permettent d’aborder la planification des prestations, le recrutement ou encore la prospection au sein de chaque équipe.

5. Offrir de la flexibilité (sur les temps de travail)

Giron’DAC, unité d’évaluation gériatrique, aide ses salariés à mieux concilier leur vie professionnelle et personnelle en proposant un système d’horaires flexibles. Ce changement a été concerté avec les salariés puis soumis au vote avant d’être mis en place. 

Chaque salarié peut maintenant choisir son cycle de travail : 35 heures sur 5 jours, 35 heures sur 4 jours ou 39 heures sur 5 jours (avec acquisition de RTT).Tout le monde y trouve son compte et sélectionne sur son planning son heure d’arrivée et de départ. Une journée de télétravail a également été mise en place.

6. Favoriser la diversité et l’inclusion

L’entreprise Vygon a fait le constat que les conditions d’accès à un logement pénalisent ses salariés précaires (CDI en période d’essai, CDD, stage, apprentissage, etc). Pour les aider, la société met en location des chambres dans deux pavillons, à des tarifs avantageux : 150 euros par mois charges comprises. 

Cet investissement lève des freins à l’acquisition de nouveaux talents : l’accès au logement leur est facilité et les temps de trajet et coûts de transport sont réduits.  

De gauche à droite : Michel Moreau (Banque Postale), Amandine Deraed (Adar Flandres Maritimes), Michael Besse (Hôpitaux du Bassin de Thau)

Pour découvrir les Lauréats des Awards 2022, c’est par ici.

Articles similaires
QVT
Quiet Quitting : 5 conseils pour éviter le désengagement
QVT
Enquête : pourquoi les DAF s’intéressent-ils à la QVCT ?
QVT
Surprésentéisme, ou venir malade au travail: comment ménager ses collaborateurs ?
QVT
Satisfaction des salariés au travail : comment la mesurer et l'améliorer ?