Guide pratique : 10 conseils pour bien gérer vos notes de frais et gagner en productivité

QVT

Enquête QVT : télétravail et expérience collaborateur

Temps de lecture : 3 minutes

La crise sanitaire a accéléré la transformation numérique des entreprises et a redessiné la notion de bien-être au travail. Malgré ce cadre plus que favorable à la numérisation des processus RH, les entreprises ont essentiellement investi dans des outils de communication à distance. Elles ont majoritairement délaissé les logiciels de mesure de la QVT et l’engagement collaborateur. 

C’est du moins ce qu’il ressort d’une étude menée par Lucca sur l’expérience collaborateur et le télétravail, auprès de plus de 800 RH et Office managers.

Sommaire de l'article

Télétravail et expérience collaborateur : les grands enseignements de l’enquête

L’enquête s’est penchée sur le mode de gestion et le suivi du bien-être des salariés à l’ère du travail hybride. Réalisée en octobre 2021, cette étude sur le télétravail et l’expérience collaborateur a mis en lumière quelques enseignements :

  • 1 salarié sur 2 est en télétravail ponctuel et/ou régulier dans 80% des entreprises
  • 10% des répondants sont en télétravail total
  • 80% des entreprises ont investi  dans des outils de visioconférence et de messagerie instantanée
  • 43% mènent des enquêtes QVT auprès des salariés
  • 18% les sondent au minimum une fois par trimestre
  • 72% des répondants sont prêts à payer pour un outil de gestion du télétravail
  • 18% utilisent des logiciels professionnels de QVT

À l’heure où tout le monde parle de télétravail, de Flexi Travail, de collaboration hybride, ces résultats peuvent paraître étonnants. Le constat est clair : les investissements en solutions adaptées ne suivent pas les intentions.

graphisme enquête qvt télétravail

D’après Damien Grandemenge, Directeur Général de Lucca, la raison principale de cet état de fait est la suivante : 

 « Les entreprises ont su s’adapter en urgence au début de la crise en se concentrant sur l’essentiel : la continuité de l’activité. L’intégration de nouvelles solutions pour aller vers une réelle hybridation n’était pas d’actualité. » 

Un passage à l’ère du télétravail qui s’est donc fait dans l’urgence et de manière improvisée. Cependant il est étonnant de constater que même 2 ans plus tard, alors que de nouvelles organisations du travail émergent, les investissements restent à la traîne.

La QVT en entreprise : la grande oubliée de l'expérience collaborateur

Par nature, le télétravailleur ne partage plus son lieu de travail et donc la qualité de vie au travail avec ses collaborateurs. Il est plus exposé au désengagement et aux risques psychosociaux. 45% déclarent d’ailleurs être en détresse psychologique. L’expérience collaborateur en est alors largement impactée. Pourtant, l’importance d’un suivi QVT est encore trop souvent minimisée, voire négligée. 

Investir dans des outils RH spécialisés n’est donc plus une simple question de continuité opérationnelle. L’enjeu est de maintenir des contacts directs entre le salarié et l’entreprise. Les outils de visioconférence et de messagerie instantanée, privilégiés par 80% des entreprises interrogées,  ne sont pas suffisants..

L’enjeu principal pour un passage réussi au modèle hybride, repose sur la capacité des entreprises à offrir la même qualité de vie au travail qu’en présentiel. Sur 43% des répondants qui mènent des enquêtes QVT, seuls 18% sondent les salariés plus d’une fois par trimestre.

La crise sanitaire continue de mettre à rude épreuve le lien social et la culture d’entreprise. Afin d’y répondre et améliorer l’expérience collaborateur, les organisations doivent mesurer leur QVT grâce à l’analyse des enquêtes de satisfaction.

Le suivi QVT en 3 étapes

Dans le but d’améliorer et de mesurer la QVT à l’ère du travail hybride dans votre entreprise, vous pouvez suivre ces 3 étapes clés :

  1. Sonder les collaborateurs 

Les sondages des collaborateurs agissent comme un véritable baromètre QVT. Ils aident à évaluer les aspects qui composent la vie professionnelle tels que la satisfaction, le bien-être ou encore l’engagement.

Grâce à ces enquêtes, il est possible d’établir le diagnostic QVT propre à l’entreprise. C’est un support indispensable pour mettre en place des solutions concrètes qui améliorent le bien-être au travail des équipes.

  1. Identifier et mesurer les indicateurs QVT 

La première étape de la mise en place d’un plan d’actions de qualité de vie au travail est d’identifier les principaux indicateurs QVT :

  • le turn-over
  • le taux d’absentéisme
  • l’engagement des collaborateurs à l’entreprise

Ces indicateurs peuvent être le résultat d’un sentiment d’isolement trop fréquent ou encore d’un déséquilibre vie professionnelle/personnelle. Une fois identifiés, il existe des outils existent pour les mesurer. C’est le cas des questionnaires QVT par exemple, qui permettent de sonder les salariés régulièrement et de manière anonyme.

Découvrez Bloom at Work - logiciel d'enquêtes d'engagement
  1. Actionner les leviers d’amélioration 

Avoir sollicité vos collaborateurs sur leurs besoins vous permet d’enclencher la troisième étape et d’actionner des leviers d’amélioration tels que :

  • Développer la reconnaissance au travail
  • Permettre une plus grande flexibilité
  • Améliorer le feedback en entreprise  
  • Développer l’esprit d’équipe 
  • Donner le droit à l’erreur

Un point essentiel est à retenir dans un suivi QVT : les axes d’amélioration sont propres à votre entreprise. Elles dépendent des valeurs qu’elle véhicule et de son écosystème professionnel. Un suivi QVT qui fonctionne est donc avant tout un suivi qui vous ressemble. C’est la garantie d’une expérience collaborateur réussie.

Articles similaires
QVT
La QVT : bullshit ou pas ?
QVT
Enquête qualité de vie au travail : pourquoi choisir Poplee Engagement
QVT
Comment évaluer les risques psychosociaux de votre entreprise ?
QVT
3 types de managers qui arrivent à améliorer le bien-être au travail