4 pratiques inspirées de la Marine Nationale pour offrir une expérience d’onboarding engageante

Administration

Pilier fondamental d’une expérience collaborateur positive, l’onboarding ne laisse que peu de place à l’approximation. Consciente de cet enjeu, la Marine Nationale a mis au point un processus d’onboarding rigoureux et novateur. Explorons ensemble ses spécificités à travers le témoignage du lieutenant de vaisseau Étienne Baggio, responsable marketing du recrutement au sein de cette institution militaire.

Pratiques d'onboarding de la Marine Nationale
Temps de lecture : 10 minutes
Sommaire

L’onboarding continu : clé de la performance au sein de la Marine Nationale

L’onboarding va bien au-delà d’une simple visite guidée de l’entreprise et d’une pile de documents à remplir prestement. Il englobe l’ensemble des impressions et ressentis d’un collaborateur vis-à-vis de son nouveau poste, de ses collègues et de l’entreprise au sens large. 

Au sein de la Marine Nationale, Étienne Baggio explique que l’onboarding est un processus permanent qui se poursuit tout au long de la carrière : “les marins sont amenés à changer de poste tous les deux ou trois ans. Les compétences sont donc régulièrement réévaluées et mises à jour, y compris via des formations de trois à quatre mois pour avancer en grade. Chaque changement d’affectation nécessite de reconstruire un esprit d’équipage et de réembarquer le marin pour le rendre rapidement opérationnel.” Ce processus assure efficacement la productivité des marins à bord.

Selon Acerta, 62% des collaborateurs ayant suivi un programme d’intégration ont atteint leurs objectifs annuels. En contraste, parmi les nouveaux arrivants qui n’ont pas eu accès à un processus d’onboarding, seulement 17% ont réussi à réaliser ces mêmes objectifs.

1. Avant d’arpenter les mers, les marins suivent une préparation rigoureuse

Au sein de la Marine Nationale, Étienne Baggio explique que l’onboarding est un véritable « embarquement » (embarking). Les marins ne sont pas juste informés des valeurs telles que l’honneur, le courage, la patrie et la discipline, mais ils sont équipés pour les vivre au quotidien. Comme le souligne le lieutenant de vaisseau (LV) , “confier à des individus la mission de partir en mer pendant de longs mois nécessite une confiance absolue dans l’institution et l’acceptation des contraintes de la vie maritime. Pour cela, la formation des marins en amont de leur première mission est clé”. De cette façon, ceux-ci savent précisément à quoi s’attendre au moment d’embarquer pour leur premier jour à bord. Cette préparation en amont contribue à réduire les fausses croyances sur le métier de marin et à désillusionner si nécessaire.

La formation se déroule dans les écoles et se construit autour de trois piliers incontournables :

  • l’identité militaire : inculquer les valeurs, la cohésion et la discipline propre à la Marine Nationale,
  • l’identité maritime : comprendre et s’adapter à l’exigence de la vie en mer,
  • la spécialisation professionnelle : maîtriser un métier spécifique.

La formation ne se limite pas à la théorie mais inclut des exercices pratiques indispensables, de la sécurité à bord d’un navire à l’apprentissage des bases de la navigation et de la cartographie, par exemple,” précise le LV Baggio.

Cette méthode nous met la puce à l’oreille : comment l’adapter au monde de l’entreprise ? Loin de nous l’idée de transformer vos collaborateurs en matelots chevronnés. Il s’agit plutôt de les initier, dès le début, aux valeurs essentielles de votre organisation. L’enjeu est de minimiser les erreurs de casting et de mieux fidéliser. Une étude de Glassdoor confirme que réussir l’intégration augmente de 82% la rétention des nouveaux collaborateurs.

Prenons un exemple : un programme de découverte sur deux jours où les nouveaux collaborateurs se retrouvent immergés dans l’histoire, la vision et les valeurs clés. Des ateliers interactifs basés sur des jeux de rôle permettent aux nouveaux arrivants de comprendre précisément comment les valeurs de l’entreprise s’appliquent dans des situations réelles de travail. 

De la même façon, des formations régulières sur la gestion du changement peuvent contribuer à s’adapter rapidement aux nouvelles exigences et technologies de l’entreprise. Enfin, des modules e-learning sur la méthode agile, la gestion de projet ou l’utilisation de nouveaux outils pourraient être intégrés au processus d’onboarding.

2. Adoptez le “compagnonnage” pour un onboarding efficace

Le parrainage par un collègue expérimenté, ou « compagnonnage » comme le pratique la Marine Nationale, est une méthode éprouvée pour faciliter l’intégration des nouveaux arrivants.

Comme l’explique Étienne Baggio : « suite à leur formation initiale, qui peut durer de six semaines à trois ans, les marins ne sont pas simplement “lâchésdans leurs nouvelles fonctions . Ils bénéficient d’une période de compagnonnage, où ils peaufinent et valident leurs compétences sur le terrain, souvent en pleine mer, en collaboration avec un marin aguerri. Ce mentorat est capital pour l’évaluation et la reconnaissance officielle de leurs capacités professionnelles. »

3. Intégrez des simulateurs et des ateliers de mise en situation pour mieux former

En intégrant des simulations à votre processus d’onboarding, vous offrez une expérience interactive qui forme plus efficacement. Par exemple, Étienne Baggio explique que pour former les marins aux enjeux de la cybersécurité, des tests bi-annuels sont partagés : « l’e-learning est complété par des quiz pour valider les compétences et enrichir ainsi le parcours d’apprentissage. Globalement, le développement professionnel est continu et de plus en plus enrichi par la réalité virtuelle sur simulateurs qui permet de s’immerger dans des environnements uniques tels que des sous-marins nucléaires.« 

En matière de compétences techniques, la Marine Nationale emploie des simulateurs pour la navigation, le combat, la gestion des machines dédiées à la propulsion et la formation anti-incendie, complétée par des exercices pratiques réalistes. Ces simulateurs permettent aux marins d’expérimenter différentes mises en situation pour se sentir prêts à agir avec justesse le jour J.

Chez Lucca, nous avons réduit les séances de visioconférence en grand comité pour rendre l’onboarding plus simple et dynamique. À la place, nous avons adopté un parcours mixte, alternant des interactions avec les interlocuteurs internes et des quiz et vidéos accessibles via notre plate-forme LMS.

4. Privilégiez le retour d'expérience continu pour (re)donner du sens aux missions

Le feedback continu et la communication ouverte reposent sur l’idée d’établir dès le début un lien de confiance entre le nouveau collaborateur et l’entreprise. Au sein de la Marine Nationale, « des analyses psychologiques périodiques garantissent le bien-être et le développement continu des marins. À chaque étape de formation, des brevets professionnels sont délivrés, une fois les compétences acquises.”

Étienne Baggio ajoute que les marins disposent d’un référent, tel qu’un « président de carré  » ou un « pistard », qui n’est pas nécessairement un supérieur hiérarchique mais qui est reconnu comme un leader par ses pairs. Des représentants de catégorie, élus par l’équipage, jouent le rôle de confidents, indépendamment de leur grade. Cette pratique invite à la réflexion, surtout à la lumière du baromètre mené par Alan sur la quête de sens et le bien-être mental. Selon cette étude, seulement 10% des collaborateurs interrogés estiment qu’il leur est « très facile » de parler de leur santé mentale avec leur manager ou le service des ressources humaines. De plus, bien que cela puisse sembler surprenant, le baromètre de l’expérience collaborateur de Parlons RH révèle que seulement 41% des entreprises engagées dans l’expérience collaborateur ont mis en place une solution pour recueillir les impressions, difficultés ou suggestions de leurs salariés.

Le commandement, pour sa part, doit veiller à une parfaite adhésion des marins à la mission pour assurer le succès et la sécurité des opérations. Étienne Baggio détaille l’importance des rituels quotidiens comme les appels matinaux, où le commandant partage les objectifs et les motivations de la mission. Ces informations permettent d’instaurer un climat positif et un esprit d’équipe solide.

Les pratiques d’onboarding de la Marine Nationale offrent des pistes innovantes et structurantes pour les entreprises de tous horizons. La clarté des objectifs, l’immersion culturelle, le compagnonnage, l’utilisation de la simulation, ainsi que le feedback continu constituent des leviers pertinents pour engager et intégrer efficacement les nouveaux collaborateurs. Avec cet investissement dans le capital humain, nul doute que vous pourrez renforcer les performances individuelles, mais également bâtir une culture d’entreprise forte et incarnée.

Articles similaires

People Analytics : pourquoi, comment et dans quel but ?

Administration

Les tests de personnalité professionnels : un outil à manier avec précaution

Administration

Revue des talents : les secrets de la méthode Lucca pour en faire un atout stratégique

Administration

Préparation mentale : comment peut-elle aider les collaborateurs à faire face aux changements et à l'incertitude ?

Administration