Bienvenue sur Paccioli,  le magazine de Lucca, un media dans lequel nous abordons la transformation de votre métier avec humilité, sérieux et humour

QVT

5 moyens pour détecter et fidéliser ses meilleurs talents

Temps de lecture : 3 minutes

Fidéliser ses collaborateurs les plus investis et les plus performants est un sujet clé pour les RH aujourd’hui. Des « stars », des « hauts potentiels », des « talents »… de nouveaux termes pour décrire les collaborateurs compétents et à fort potentiel apparaissent tous les jours dans les entreprises.

D’ici 2030, il y a de fortes probabilités que la France manque de 1,5 million de talents. Pourtant, nombreux sont les rapports qui démontrent l’importance stratégique de disposer de talents pour la réussite de l’entreprise.

Le sujet de la détection et de la fidélisation des talents est plus important que jamais. Voici 5 conseils pour fidéliser les collaborateurs.

Conseil n°1 : Connaître parfaitement votre entreprise, votre équipe et vos besoins

Le savoir est une arme. Vos talents sont sur-sollicités et ils savent qu’ils sont recherchés. Ne leur laissez pas l’occasion de vouloir vous quitter : menez une introspection à l’échelle de l’organisation. Et apprenez aussi à mieux connaître chacun de vos collaborateurs.

Une fois cette introspection menée, il est essentiel de bien identifier et de cartographier les talents dans l’entreprise. Cela vous aidera à améliorer la collaboration et à mieux les fidéliser ensuite.

Pour cartographier vos talents, vous pouvez utiliser cette matrice de McKinsey :

Cette méthode permet de les suivre sur la durée et d’implémenter différentes actions de développement.

Conseil n°2 : Utiliser des outils collaboratifs

Les talents recherchent un environnement de travail stimulant. Créez du lien entre vos collaborateurs grâce à des outils. 

Vous pouvez par exemple utiliser des applications et solutions technologiques comme Slack, Zoom, Trello, Calendly, GitHub et bien d’autres.

Et le management ne doit pas être le seul décideur. Pour fidéliser les collaborateurs, une bonne idée est notamment de laisser les nouveaux arrivants proposer les outils dont ils auraient besoin.

Conseil n°3 : Laisser la place à l’initiative, la co-création et le développement des potentiels

Vos talents doivent être au centre de vos perspectives d’évolution. Ensemble, on va plus loin, vous le savez. alors pour fidéliser ses collaborateurs, on commence par leur donner la parole (et les écouter).

Vous pouvez par exemple :

  • proposer une organisation plus flexible du travail que dans les entreprises classiques. L’agilité est plus qu’un mot galvaudé utilisé à outrance. C’est un vrai pilier de l’entreprise performante qui évolue main dans la main avec ses meilleurs éléments.
  • encourager la co-constrution des projets avec une hiérarchie plus horizontale. Si la hiérarchie a tendance à perdre de sa verticalité dans certaines entreprises, c’est souvent pour de bonnes raisons. Nous l’avons déjà dit plus haut : les talents connaissent leur valeur et ont besoin d’être entendus pour se sentir valorisés (on vous en parlait en détail ici). Donnez leur le lead sur certains sujets.
  • organiser des ateliers, workshops, meet-ups et autres événements qui font bouger les équipes. Ici aussi, incitez celles et ceux qui le souhaitent à se montrer force de proposition. Ces événements sont efficaces pour fidéliser vos talents. Et du côté des RH, ils sont d’excellentes occasions pour les détecter lors d’un échange moins formel et professionnel que d’habitude.

Conseil n°4 : Challenger ses talents

Un talent s’ennuie vite. Et que fait un talent qui s’ennuie ? Il va chercher du challenge ailleurs. Tous vos efforts de fidélisation des talents tombent alors à l’eau.

3 idées pour challenger vos équipes :

  • encourager la montée en compétence. Utilisez un plan de formation fourni et des partenariats attractifs. Les talents aiment progresser, apprendre et se tester sur de nouvelles compétences.
  • proposer du mentoring. C’est un bon moyen de fidéliser ses collaborateurs. Cela permet à vos salariés de se développer grâce à un autre salarié plus expérimenté sur un sujet. Le reverse mentoring peut aussi être intéressant. Ce sont alors les juniors qui partagent à des profils plus seniors leurs compétences (soft ou hard skills).

Bien sûr, le challenge doit être accompagné d’une grande liberté. Trop de challenge imposé et sans liberté peut rapidement devenir une forme d’exploitation où le plaisir de travailler disparaît sous la contrainte.

Conseil n°5 : Tout faire pour privilégier le bien-être au travail

On ne peut pas parler de fidélisation des talents en entreprise sans évoquer le sujet du bien-être au travail.

Quelques exemples de leviers de bien-être au travail à activer :

  • des questionnaires collaborateurs envoyés régulièrement aux équipes pour recueillir leur feedback ;
  • des conditions de travail agréables et stimulantes ;
  • la présence d’un(e) CHO, votre Chief Happiness Officer en charge du bonheur des équipes.

Enfin, il ne faut par ailleurs pas oublier qu’une bonne stratégie de fidélisation des collaborateurs se construit sur le long terme. Du suivi, du feedback et des itérations sont nécessaire pour toujours mieux matcher avec les besoins de vos équipes.

Pour plus de détails sur le sujet, découvrez notre article complet dans le Forbes ou sur HR Voice :

Articles similaires
QVT
Enquête qualité de vie au travail : pourquoi choisir Bloom at Work
QVT
Comment évaluer les risques psychosociaux de votre entreprise ?
QVT
3 types de managers qui arrivent à améliorer le bien-être au travail
QVT
Pour le développement des collaborateurs : donnez le droit à l'erreur