Comment encourager la formation des managers et des collaborateurs ?

Sortir du maelstrom des tâches sans fin, managers et collaborateurs en ont rêvé. Dans un contexte VICA, volatile, incertain, complexe et ambigu, faire un pas de côté et prendre le temps de se former devrait être un réflexe de survie aussi commun qu’enfiler son gilet de sauvetage sur un catamaran. Pourtant, rares sont les professionnels qui se forment volontiers, sans se sentir coupables de laisser leurs missions urgentes de côté. 

Alors, comment la fonction RH peut-elle encourager les apprenants à s’investir dans des parcours de formation ? Aux côtés de Jérôme Hoarau, auteur, conférencier, coach certifié et consultant en leadership et efficacité professionnelle, nous avons listé pour vous quelques stratégies à mettre en œuvre pour y parvenir.

encourager la formation
Temps de lecture : 8 minutes
Table des matières

1. Prioriser les formations essentielles pour le développement des salariés

Dans un monde où tout s’accélère, collaborateurs et managers doivent pouvoir maximiser le temps passé en formation. Pour cela, vous pouvez encourager la formation en permettant à vos équipes d’identifier les compétences les plus critiques pour leur fonction et pour l’entreprise. 

Par exemple, si vous êtes une entreprise technologique, vos managers pourraient se concentrer sur des formations liées à la maîtrise d’outils utilisant l’IA ou à la gestion de projets agiles. 

En se concentrant sur ce qui aura un impact direct sur leurs performances et le succès global de l’organisation, ils gagneront du temps tout en maximisant les bénéfices de leur formation. Selon Jérôme Hoarau, « prioriser les compétences clés permet de mieux cibler les efforts de formation et d’optimiser le retour sur investissement en termes de développement professionnel. » Pour y parvenir, l’expert en leadership et en efficacité organisationnelle recommande de laisser, dans la mesure du possible, les collaborateurs choisir eux-mêmes leurs formations de façon à assurer leur engagement dans le parcours sélectionné.

2. Allouer des plages horaires dédiées à la formation

Votre chef des opérations se fait une joie de se former à un nouvel outil ambitieux de gestion des équipes. Le hic ? Il apprend que sa formation aura finalement lieu en dehors de son temps de travail, c’est-à-dire le samedi matin… Inutile de vous dire que sa motivation en prend un coup. Pour éviter ce cas de figure, vous pouvez encourager la formation en permettant à vos équipes de bloquer des « moments dédiés à la formation » dans leur emploi du temps, où aucune réunion n’est programmée. 

Par exemple, vous pouvez demander à vos managers et à vos collaborateurs de réserver une heure chaque semaine ou un vendredi après-midi par mois pour se former sur des sujets pertinents pour leur fonction. Jérôme Hoarau recommande de prendre le temps de se former régulièrement en rappelant qu’il s’agit d’un investissement sur le long terme pour le développement professionnel : « insistez sur l’importance de prendre soin d’eux en s’offrant ce temps précieux pour leur évolution professionnelle« .

3. Adopter une approche flexible de la formation

Pour s’adapter aux agendas fluctuants, vous pouvez proposer des formations flexibles, adaptées aux contraintes de chacun. Exemple : offrez des sessions de formation en ligne qui peuvent être suivies à n’importe quel moment de la journée, permettant ainsi à vos managers et collaborateurs de se former (aux hard ou soft skills) selon leurs disponibilités. Comme le souligne Jérôme Hoarau : “en optant pour des modules de formation courts et ciblés, vos managers et collaborateurs pourront se former à leur propre rythme. Le micro-learning permet aux apprenants de gérer leur emploi du temps tout en ayant accès à des contenus de qualité. » Parmi la pléthore de formats existants, l’auteur conférencier recommande en particulier le blended learning, cette approche qui mêle présentiel et distanciel, en s’appuyant sur l’exemple de parcours suivant :

  • un espace e-learning dans lequel les apprenants peuvent suivre en asynchrone les vidéos, 
  • un rendez-vous hebdomadaire ou deux mensuels en visio pour échanger avec la communauté,
  • un séminaire en présentiel pour terminer le parcours sur 3 ou 6 mois.

4. Intégrer la formation dans la routine de travail, à travers une culture apprenante

Les journées de vos managers et collaborateurs sont souvent rythmées par d’innombrables réunions. Et si vous profitiez de ces moments pour intégrer des activités d’apprentissage ? Incitez-les à inclure des sujets de formation pertinents lors de leurs réunions d’équipe régulières. 

Par exemple, vous pouvez réserver une courte session de chaque réunion pour une brève présentation sur un nouveau sujet de formation ou une mise à jour sur des compétences importantes. De plus, les pauses déjeuner peuvent être mises à profit pour des formations en interne ou en micro-learning. 

Jérôme Hoarau prône une culture apprenante, ce qui rend l’entreprise plus résiliente et agile face aux changements. Pour cela, cette culture doit être incarnée avec authenticité et exemplarité : “je suis à la fois formateur, conférencier, mais aussi dirigeant. Je me rends compte que lorsque que je partage mes découvertes de lectures ou de vidéos instructives à mes équipes, cela les motive à tester de nouvelles pratiques et à consulter de nouvelles ressources. Ce type de procédé contribue à façonner une culture d’entreprise basée sur l’apprentissage.”

5. Diffuser un état d’esprit basé sur le “growth mindset” dans son organisation

Selon Jérôme Hoarau, l’une des clés de succès pour motiver les salariés à se former est de cultiver un état d’esprit de progression, appelé aussi “growth mindset”, en opposition au “fixed mindset” qui correspond à une mentalité figée, empêchant le déploiement de nouvelles compétences : “adopter ce concept, développé par Carole Dwek, est indispensable pour évoluer dans le monde actuel car celui-ci invite à sortir de sa zone de confort et à développer ses capacités”, explique Jérôme Hoarau. L’apprenant est alors mis dans les meilleures dispositions pour exprimer son plein potentiel et contribuer à la réussite de son entreprise.

En adoptant ces différentes stratégies, les conditions seront réunies pour encourager la formation de vos managers et collaborateurs. Ils l’envisageront comme un tremplin vers leur évolution professionnelle. Avec l’émergence de l’IA, “apprendre à apprendre” fait partie des compétences clés pour pouvoir évoluer dans le monde actuel. Un virage à prendre dès à présent pour l’entreprise et ses collaborateurs, au risque de se sentir rapidement dépassés.

Articles similaires

Pourquoi mettre en place un plan de formation ?

Comment déterminer les besoins en formation de vos collaborateurs ?

Gestion de la formation en entreprise : définition, enjeux et conseils pour les RH

Les différents types de formation en entreprise et leurs caractéristiques