Bienvenue sur Paccioli,  le magazine de Lucca, un media dans lequel nous abordons la transformation de votre métier avec humilité, sérieux et humour

QVT

Pourquoi booster l’implication au travail des collaborateurs ?

Temps de lecture : 4 minutes

84% des jeunes diplômés jugent « très importants » le bien-être au travail, contre 46% pour la rémunération. Ce n’est pas nous qui le disons, c’est une étude 2018 de BCG-Ipsos-CGE. La motivation ne passe plus seulement par la carrière et le salaire, mais par beaucoup d’autres facteurs comme l’implication au travail. 

Nous vous en parlions dans notre notre Manifesto pour l’épanouissement au travail : pour nous, l’engagement des collaborateurs est un idéal qui profite à l’employé épanoui comme à l’entreprise productive. C’est un vrai win-win. Plus important : une équipe motivée est souvent épanouie au travail. 

La motivation au travail, c’est quoi ?

Définition simple d’un concept complexe

Commençons par le principal défaut de la motivation au travail : c’est un terme à la mode, à tel point que souvent lorsqu’il est employé, il ne veut plus rien dire…

Pour définir la motivation au travail de manière plus formelle, c’est l’action et le comportement d’un collaborateur pour atteindre son objectif. En résumé, c’est son degré d’implication dans son travail.

Un collaborateur motivé, c’est un collaborateur qui est aligné avec les valeurs de l’entreprise, qui se sent à l’aise dans son métier et qui est bien intégré dans son équipe. Lorsqu’il est vraiment impliqué, engagé et satisfait de sa vie professionnelle, il accomplit des merveilles.

Qu’est-ce qu’un collaborateur motivé ? Un exemple concret

La motivation au travail peut être innée : si Théo vous a rejoint, c’est peut-être qu’il a adoré vos valeurs, l’ambition de l’entreprise et la culture qui y règne. Du coup au départ, il travaillait beaucoup et efficacement. Il cherchait constamment à se dépasser et à aller plus loin que ses propres objectifs : il était force de proposition pour transformer l’entreprise.

Mais au fil du temps, Théo a perdu son bagou. Il s’engage moins dans la vie de l’entreprise, refuse des responsabilités et votre dernier client vous a dit qu’il n’était pas satisfait de son travail. Que se passe-t-il ?  Les signes d’une baisse de motivation au travail font leur apparition : c’est le moment de travailler sur l’engagement de Théo au travail.

Améliorer son épanouissement professionnel chez vous est donc indispensable si vous ne voulez pas le voir filer. Ce serait vraiment dommage vu ce qu’il était capable d’accomplir en étant motivé. Tout n’est pas perdu car la motivation au travail, justement… ça se travaille.

.

engagement-au-travail

Pourquoi les équipes motivées font des entreprise prospères

1. L’équipe, facteur essentiel d'implication au travail

Toute entreprise qui fonctionne bien, lève des fonds importants ou réalise une forte croissance s’appuie sur une équipe soudée, compétente et engagée. Pour cela, l’implication au travail de chacun est essentielle.

Une chaîne est aussi forte que le plus faible de ses maillons, n’est-ce pas ? C’est pareil pour une équipe. La motivation au travail de chacun à l’échelle individuelle démultiplie la motivation de l’équipe et crée la réussite collective.

2. La marque employeur, extrêmement efficace pour attirer les talents

Si le succès d’une entreprise se fonde souvent sur une dynamique d’équipe, il nécessite également de recruter les meilleurs talents. Pour cela, la marque employeur (l’image que renvoie la marque aux candidats) est très efficace.

Rien de tel que des collaborateurs motivés qui témoignent par leurs actions et leurs paroles de leur engagement pour envoyer le message idéal aux candidats. Mieux que les talents les plus compétents, vous attirez alors les plus motivés car ils savent à quoi s’attendre : un fort esprit d’équipe, un groupe moteur et des objectifs ambitieux.

3. Agilité, évolution & mouvement, les indispensables briseurs d’inertie

Impossible de nos jours de partir sur un business model fixe et une stratégie à 10 ans statique. L’entreprise, surtout à ses débuts, doit innover et se renouveler dans son propre fonctionnement à tous les niveaux. Mais pour initier ces changements, encore faut-il qu’il y ait des collaborateurs suffisamment motivés pour y réfléchir, puis être force de proposition.

4. La productivité, reflet de la motivation au travail

Les études qui lient motivation et implication au travail se suivent et se ressemblent. Toutes affirment que les collaborateurs motivés sont plus alignés avec les objectifs de l’entreprise (et donc les leurs), mais surtout qu’ils ont de meilleurs résultats. Ils permettent donc à l’entreprise de générer davantage de chiffre d’affaires. 

On synthétise : des collaborateurs motivés permettent à l’entreprise de croître plus rapidement..

Bloom-at-work-solution-rh

Collaborateur motivé, collaborateur heureux ?

1. L’implication au travail, car un collaborateur motivé est focus

Souvent, un manque d’implication au travail entraîne le bore-out : le collaborateur se retrouve à passer son temps de travail sur des choses dont il ne perçoit pas l’intérêt ni le sens. Il s’ennuie et se désengage.

Un employé motivé est au contraire concentré sur son objectif : faire réussir son entreprise. Il n’a donc pas le temps de s’ennuyer et surtout, ses actions l’aident à se sentir plus accompli et épanoui.

2. Le sens, car un collaborateur motivé trouve réponse à son « why »

Le sens au travail est le grand questionnement professionnel du XXIème siècle pour nombre de collaborateurs, particulièrement ceux des générations Y et Z. Lorsqu’il est motivé, il sait pourquoi il accomplit une action. Il se sent en accord avec lui-même. 

Un collaborateur motivé parvient à s’expliquer son engagement et donc à se sentir aligné avec son « why ». Son « why », son pourquoi, c’est en d’autres mots le sens de son travail, la raison qui le pousse à se lever tous les matins avec le sourire pour faire progresser son entreprise.

3. L’erreur classique : tout miser sur le bien-être d’apparence et négliger la motivation au travail

Beaucoup d’entreprises ont commis et commettent encore cette erreur : proposer un bonheur superficiel plein de passion au détriment d’un travail vraiment passionnant. Désolé, mais non : l’ensemble panier de fruits –  babyfoot – salle de sport n’est pas la solution miracle au bien-être au travail. En effet, un réel engagement des collaborateurs au travail passe aussi par des éléments de développement personnel (un feedback bienveillant et régulier avec ses managers, des formations pour monter en compétences…) ou des besoins plus aspirationnels (comme être reconnu pour son travail, valorisé dans son équipe ou encore trouver du sens à son travail et être fier d’y appartenir).

Synthétisons : motiver un collaborateur est un processus complexe qui ne peut être résumé à quelques petites actions de surface.

La motivation au travail passe encore en partie par la rémunération. Pour qu’elle investisse toute votre équipe, il va surtout falloir travailler sur leur implication au travail. Le bien-être au travail participe aussi à la motivation et vice-versa : c’est un cercle vertueux. Plus un collaborateur est motivé, plus il est épanoui et plus il est épanoui, plus sa motivation explose. 

Articles similaires
QVT
Enquête qualité de vie au travail : pourquoi choisir Bloom at Work
QVT
Comment évaluer les risques psychosociaux de votre entreprise ?
QVT
3 types de managers qui arrivent à améliorer le bien-être au travail
QVT
Pour le développement des collaborateurs : donnez le droit à l'erreur