Bienvenue sur Paccioli,  le magazine de Lucca, un media dans lequel nous abordons la transformation de votre métier avec humilité, sérieux et humour

QVT

Le télétravail : comment bien le mettre en place dans votre entreprise ?

Temps de lecture : 3 minutes

En 2018, le nombre de télétravailleurs (occasionnels) parmi les salariés était de 29% et ce mode de travail ne fait que se développer avec les années. Mais comment encadrer la pratique du télétravail qui est de plus en plus demandée pour qu’elle se fasse dans de bonnes conditions ?

Voici 5 conseils clés pour une mise en place du travail remote réussie dans votre entreprise : 

1/ Établir des règles

Collaborateurs concernés, choix des jours de télétravail, plafond hebdomadaire… Songez aux limites à poser pour garantir  le bon déroulement des opérations quotidiennes. 

Pour créer le règlement, répondez aux questions fréquentes. Par exemple :

  • Tout le monde peut-il effectuer son travail à distance ? Certains métiers ne s’y prêtent pas toujours, comme le service client. 
  • Vos bureaux peuvent-ils se retrouver vides en semaine ? Assurez-vous que tous les collaborateurs ne s’absentent pas le même jour.
  • Est-il possible de réaliser les réunions hebdomadaires à distance ? Autorisez ou interdisez le travail remote le jour du point d’équipe.

Pour que les opérations quotidiennes ne soient pas négativement impactées  par le passage au télétravail, songez à mettre en place des règles avant de vous lancer dans ce nouveau mode de travail.

2/ Organiser le travail à distance

Pour s’adapter à cette nouvelle organisation du travail, le télétravailleur a besoin d’un bureau virtuel équipé. Un ordinateur portable, du matériel de visioconférence, un smartphone avec forfait 4G pour la mobilité… N’oubliez pas l’accès à distance aux postes de travail – à moins que tout ne soit déjà accessible depuis le cloud.

Par ailleurs, de nombreux outils virtuels facilitent la collaboration à distance. Regardez par exemple du côté de Zoom pour la visio-conférence, de Slack pour le chat interne, de la suite Google pour les fichiers de travail collaboratifs ou de Trello pour la planification de tâches.

Côté organisation, comment allez-vous planifier le travail et répartir les tâches au sein d’une équipe physiquement éclatée ? Comment les employés vont-ils partager leur avancée ou réaliser leur reporting ? Il vaut mieux répondre à ces questions sur l’organisation du travail avant de renvoyer chacun chez soi. 

Afin que le télétravail se déroule dans les meilleures conditions possibles, les collaborateurs ont besoin d'être équipés. Ils doivent avoir accès au matériel qui leur est nécessaire pour accomplir leurs tâches ainsi qu'à des outils de communications, qui peuvent faciliter la collaboration à distance.

Notre astuce : le travail remote est l’occasion d’utiliser la vidéo pour communiquer ou présenter son travail à ses collègues. Essayez.

3/ Adapter le style de management et la culture d’entreprise

Le rôle des managers est essentiel à la réussite de la transition vers le télétravail.

Autoriser le télétravail – ou quelque nouveau mode de travail que ce soit – requiert une grande confiance entre employeurs et employés. Commencer à « fliquer » davantage les collaborateurs lorsqu’ils sont en home-office serait contre-productif.

Attention également à accorder le droit à la déconnexion. Le télétravail ne doit pas nuire à la vie privée, au contraire. Pourquoi ne pas interdire l’envoi d’emails au-delà d’une certaine heure, par exemple ?

Le style de management et la culture d'entreprise doivent s'adapter au télétravail.

4/ Maintenir le lien humain

Songez à un accompagnement adapté pour maintenir la coopération et l’esprit d’équipe. Le travail remote ne signe pas l’arrêt des rituels en entreprise. 

La réflexion sur le maintien du lien humain à distance est d’autant plus importante lorsque certains employés (ou équipes) sont nomades ou travaillent 100% en remote.

La réflexion sur le maintien du lien humain à distance dans ce nouveau mode de travail est d’autant plus importante lorsque certains employés (ou équipes) sont nomades ou travaillent 100% en remote.

5/ Laisser le choix aux employés

L’écoute des collaborateurs et de leurs souhaits est essentiel. Le télétravail n’est pas fait pour tout le monde. Certaines personnes n’apprécient pas l’isolement, d’autres n’ont pas la discipline de travailler en home-office. 

N’imposez pas le télétravail à ceux qui le perçoivent comme un obstacle à leur bien-être. Demandez-leur régulièrement leur avis et impliquez-les dans la mise en place de ce nouveau mode de travail.

Cas particulier : le nomadisme et les remote-based companies

30% des employés se disent régulièrement nomades, car ils travaillent plusieurs fois par semaine en dehors de leurs locaux, dans des cafés, des gares ou des aéroports.(1)
Mais en réalité, peu d’entreprises ont poussé au maximum le concept de télétravail.

Une poignée d’entre elles ont franchi le cap et ne travaillent qu’en remote. Buffer et Automattic, l’éditeur de WordPress, en sont de bons exemples. Leurs équipes sont déployées sur tous les fuseaux horaires. (4)

Pour ces entreprises, les challenges du télétravail sont décuplés. Impossible de faire l’impasse sur le matériel ou la réflexion autour du lien social. 


 

Découvrez également sur notre site comment améliorer la qualité de vie au travail des collaborateurs ?

Articles similaires
QVT
Enquête qualité de vie au travail : pourquoi choisir Bloom at Work
QVT
Comment évaluer les risques psychosociaux de votre entreprise ?
QVT
3 types de managers qui arrivent à améliorer le bien-être au travail
QVT
Pour le développement des collaborateurs : donnez le droit à l'erreur